Gérer un portefeuille boursier

Associé ou créancier

La bourse a mauvaise presse car est perçue comme un casino. Toutefois, n'oublions pas que derrière celle-ci se cachent des entreprises qui ont besoin de se financer. Pour cela, elles peuvent ouvrir leur capital. Dans ce cas, l'actionnaire est pleinement un associé. Elles peuvent aussi recourir à des crédits par le biais de produits obligataires.

 

bilan patrimonial

 

Étapes à suivre

Vous êtes un particulier ou une personne morale et souhaitez investir une partie de votre trésorerie dans des placements financiers. Et vous souhaitez gérer vous-mêmes votre portefeuille boursier. Pour cela, vous devrez respecter un ensemble d'étapes incontournables. Nous distinguerons 3 phases :

  • La phase de préparation
  • La phase d'investissement et d'arbitrage
  • La phase de suivi

 

Phase de préparation

Durant cette phase, il s'agit de :

  • Définir ses critères de sélection : géographique, sectoriel, type de placement (obligataire, titres vifs, OPCVM...), petite ou grosse capitalisation, rendement, risque, etc...
  • Définir un modèle mathématique pour calculer le rendement et le risque
  • Sélectionner un ensemble de valeurs éligibles à vos critères définis précédemment
  • Définir une stratégie d'investissement : analyse financière et/ou analyse technique, nombre de valeurs maximum au sein du portefeuille, type de valeur, horizon d'investissement, vente à découvert...
  • Construire un tableau de bord de suivi de performance. Celui-ci devra vraisemblablement intégrer des indicateurs économiques.

 

Phase d'investissement et d'arbitrage :

La stratégie d'investissement, à partir des valeurs éligibles et déjà en portefeuille, déterminera les opérations à passer en bourse.

 

Phase de suivi

Suivre la performance de son portefeuille et la comparer à un benchmark de son choix (indice CAC 40 par exemple) permet d'affiner sa stratégie définie durant la première phase.

 

Remarque: il s'agit de ne pas perdre de vue la distribution des dividendes qui, sur le long terme, influencera de manière non négligeable le rendement d'un portefeuille constitué en totalité ou partiellement d'actions. En toute rigueur, l'indice CAC 40 ne peut être utilisé comme benchmark car il n'intègre pas les dividendes déjà distribués.