Investir dans l'énergie photovoltaïque

Contexte

Il est possible, à titre particulier ou dans le cadre d'une entreprise d'investir dans la production d'énergie photovoltaïque. Par la suite, nous allons émettre un ensemble d'hypothèses. Il convient de faire appel à un professionnel pour les confirmer et réaliser une étude complète.

 

Puissance crête

La puissance générée dans les conditions optimales d'ensoleillement et de température est mesurée en kWc. C'est la puissance produite par le système recevant 1KW/m² sous une température extérieure de 25°C.

Pour bénéficier du crédit d'impôt et d'une TVA réduite à 7 %, la puissance de l'installation ne doit pas dépasser 3kWc. Comme 10m² de panneau représentent environ 1kWc, il ne faut pas dépasser 30m² d'installation (en fonction du rendement des panneaux). Dans le cas contraire, il faut créer une structure ad-hoc en optant pour le régime de la micro-entreprise ou du réel simplifié (récupération possible de la TVA dans ce cas). Dans ce cas, il faut aussi prévoir une responsabilité civile professionnelle en tant que producteur d'électricité.

 

Installation

Le toit peut être idéal pour accueillir une installation photovoltaïque. A celle-ci s’adjoindra la mise en place d'un onduleur et d'un compteur électrique pour la vente. L'électricité produite n'est en effet pas auto-consommée car son prix de vente (0.3317€/kW.h) est aujourd'hui en 2013 supérieur à son prix d'achat (0.13€/kW.h). Bien entendu, avec la baisse trimestrielle du prix de vente et la hausse constante du prix d'achat, un équilibre finira par se créer et l'auto-production sera à envisager d'ici quelques années.

 

Investissement

L'investissement va dépendre, au delà des conditions du chantier (hauteur du toit par exemple), du matériau : mono-cristallin (meilleur rendement) ou mutlicristallin (moins cher), de la surface des panneaux et des conditions d'ensoleillement : inclinaison du toit, orientation du toit (plein sud).

Supposons que le coût d'une installation d'une puissance de 3kWc est de 12K€ TTC (hors onduleur et raccordement).

Par exemple, un panneau monocristallin de 1.3m² environ de 17 % de rendement coûte 2870€ par lot de 10. Pour recouvrir 30m², il faut 23 panneaux.

Comme 0.17 * 1KW = 0.170kWc, nous en déduisons la puissance crête de l'installation: 23*0.170 = 3,91 kWc.

Le coût des équipements est de 2870 * 23/10 = 6000€. A cela, il faut ajouter le coût de la main d'oeuvre.

 

Fiscalité des revenus

Pour une installation de moins de 3KWc, un particulier aura des revenus non fiscalisés (pas de CSG et d'impôts sur le revenu).

 

Revenus attendus net d'impôts

Nous supposons que l'installation produira en moyenne 0.9kW pour 1kWc, la puissance crête étant un maximum comme son nom l'indique, la puissance moyenne est moindre. Ainsi pour une installation dimensionnée pour produire du 3KWc, avec une exposition de 1500 heures moyennes d'ensoleillement par an comme en Seine et Marne, nous aurons une production de 3kWc * 1500 * 0.9 = 4050kW.h / an

En réalité, il faut considérer d'autres facteurs : l'inclinaison et l'orientation du toit. Pour un toit orienté sud ouest ou sud est avec une inclinaison de 20 degrés, il faut prévoir environ 10 à 15 % de perte. Il faut enfin ajouter 10 % de pertes liées à l'onduleur.

 La production est en réalité de 4050 * 0.9 * 0.85 = 3442kW.h / an

Pour un prix d'achat garanti pendant 20 ans par EDF début 2013 de 0.3317€/kW.h, le revenu généré sera donc de :

3442 * 0.3317 = 1110€/an (si les panneaux sont intégrés au bâti, ce qui est maintenant la norme).

Il faut par ailleurs prendre en compte l'usure des panneaux dans le temps (80 % de perte au bout de 20 ans), le remplacement de l'onduleur tous les 10 ans. Lorsqu'il fait très chaud, les panneaux offriront moins de rendement. Enfin certains sont plus efficaces par temps ombragé que d'autres.

 

Bonification

Si les panneaux sont assemblés en Europe, EDF s'engage à racheter à un tarif bonifié de 5 % l'électricité produite soit au 1er trimestre 2013 le prix de 0.3317€. Les conditions pour la bonification des prix de 10 % n'est actuellement pas en pratique vérifiée.

 

Validité des tarifs

Les tarifs appliqués sont ceux à partir de la date d'envoi de la demande de raccordement. Cette démarche administrative est prise en charge par votre installateur. Toutefois, il faut faire attention que celui-ci respecte bien les délais. Sinon vous subirez une perte liée à un prix de rachat moindre.

 

Coût de raccordement

Il faut vérifier si une tranchée est à réaliser entre votre tableau électrique et le compteur EDF. Dans ce cas, les frais sont à votre charge.

 

Simulation

Nos hypothèses sont les suivantes :

- Nous supposons ne pas utiliser le crédit d'impôt,

- Pour une installation d'1kWc, la puissance réelle est de 0.9kWc,

- L'ensoleillement à l'année est de 1500 heures,

- Les pertes liées à l'orientation, à l'inclinaison du toit et aux ombres environnantes sont de 20 %,

- La puissance de l'installation est de 3kWc,

- Le coût de l'installation des panneaux est de 13000€,

- Le coût de raccordement (tranchée si nécessaire) est de 500€,

- Le coût de l'onduleur est de 1000.0€ supposé changé tous les 10 ans,

 

Le coût initial est donc de 14500.0€.

Le prix rachat par ERDF est de 0.3317€ au 1er trimestre 2013

La perte d'efficacité par an est de 1.011 %, c'est à dire 20 % au bout de 20 ans.

Nous supposons que le taux de placement en vigueur sur la durée de l'étude est de 2 %.

Pour financer l'installation, ,nous réalisons un crédit de 14500€ durant 20 ans au taux de 3.5 % avec un taux d'assurance de 0.3 %.

 

Année

Gain actualisé

1

268

2

516

3

747

4

959

5

1154

6

1333

7

1496

8

1645

9

1779

10

1079

11

1186

12

1281

13

1364

14

1436

15

1497

16

1547

17

1587

18

1618

19

1640

20

981

 

Conclusion

Aujourd'hui, avec les hypothèses émises ci-dessus investir dans le photovoltaïque n'est pas rentable. En plus, trop d'éléments d'incertitude viennent nous conforter dans cette analyse. Pour que cela soit vraiment rentable, il faudrait que les coûts d'installation soient de l'ordre de 10000€ raccordement inclus. Il convient de faire appel à un professionnel afin de réaliser une étude complète. Celui-ci devra indiquer très clairement ses hypothèses de travail.

Notons toutefois qu'il est possible d'investir dans le photovoltaïque en tant que professionnel (au delà de 3KWc). Dans ce cas, il faut choisir une structure adaptée à ses objectifs. Faire appel à un professionnel est dans ce cas indispensable pour connaître les contraintes techniques de ce type d'installation plus puissante.