Miser sur le bon cheval

Le monde des courses

chevaux de course

Passionné de chevaux ou néophyte, vous êtes attiré par le monde des courses. Emporté par la frénésie qui règne à l'approche des canassons sur la ligne d'arrivée, vous vous demandez comment devenir propriétaire. Tout d'abord, il est préférable d'avoir déjà mis les pieds sur plusieurs hippodromes pour mieux comprendre les subtilités de cet univers. Il existe plusieurs types de courses. Distinguer les trotteurs des galopeurs est un bon début ! Il existe en fait plusieurs types de courses pour les trotteurs (trot attelé et trot monté), les galopeurs (plat, steeple chase, haies). Puis il faut noter les distances du parcours, le handicap pour le plat, si le cheval à des œillères pour un trotteur, comment il a été entraîné, par qui, quel est son jockey et ses performances passées, suivre l'évolution des cotes... L’activé de parieur peut donc potentiellement être exercée à plein temps !

 

Devenir propriétaire d'un cheval de course

Bref, vous souhaitez passer de l'autre côté de la barrière ! Vous avez alors plusieurs possibilités. En voici quelques-une classées dans l'ordre des plus aux moins onéreuses :

  • Acheter un cheval en direct : c'est la solution la plus coûteuse. Vous êtes déjà intronisé dans le monde des courses et avez un niveau de revenus suffisant pour prétendre acquérir votre futur champion.
  • Constituer à plusieurs une société pour acheter un cheval : vous constituez déjà un groupe et souhaitez en acquérir un tous ensemble.
  • Acheter des parts d'une écurie.
  • Devenir copropriétaire à travers une association ou être propriétaire indivisaire.

 

La fiscalité du propriétaire non professionnel

L'objectif de cette activité sera a priori ludique. Elle vous permettra notamment d'assister aux entraînements, de visiter les écuries et de rencontrer d'autres propriétaires. Exercée dans cet esprit, tous les gains générés seront non imposés, plus-value comprises. En contrepartie, les pertes seront aussi non imputables sur votre revenu global et uniquement déductibles d'activités semblables durant la même année ou les cinq années suivantes .

 

Prévoir un budget annuel

Bien qu'il est possible de devenir propriétaire à partir de 1000 euros d'investissement pour la solution la moins onéreuse, il faut tout de même s'attendre à avoir des frais récurrents liés à l'entretien et l’entraînement du cheval qui ne seront pas nécessairement compensés par les gains aux courses.

 

Alors il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance dans votre nouveau loisir !

Catégories: