Primo accédant : est-il pertinent d'acquérir aujourd'hui sa résidence principale ?

Vous souhaitez étudier l'opportunité d'acquérir votre première résidence principale car vous en avez assez de louer un logement à fonds perdus. Mais vous vous demandez si l'opération est vraiment rentable ?
résidence principale

Tout d'abord, cette question n'est-elle pas un peu limitative ? En effet, elle réduit le champ d'étude à l'aspect purement économique de la chose. Développons ce point succinctement.

Si vous êtes mariés et avez ou projetez d'avoir des enfants, protéger votre conjoint est à prendre en considération. Dans cette optique, acquérir seul ou à deux votre résidence principale peut y contribuer. Une donation au dernier vivant donnera au conjoint survivant les droits suffisant pour conserver son cadre de vie dans le cas de votre pré-décès. Or, si vous êtes locataire, celui-ci disposera du droit temporaire au logement d'une durée d'un an, payé sur la succession ainsi que du droit exclusif au bail selon l'article 1751 du code civil. Encore aura-t-il fallu prévoir le changement de situation économique pour être à même de continuer à payer les loyers.

Par ailleurs, lorsque vous souscrivez un emprunt auprès d'une banque, vous souscrivez obligatoirement à une assurance invalidité décès, ce qui permettra notamment de rembourser la quote-part du prédécédé à la banque. C'est un aspect à ne pas négliger.

Sur le plan économique, le coût d'un crédit immobilier est calculé en prenant en compte les frais de dossier ainsi que le montant global des intérêts. Or le bon sens terrien nous indique qu'un euro aujourd'hui n'a pas la même valeur qu'un euro dans 10 ans : un euro maintenant vaut plus qu'un euro demain. Le coût d'un crédit est donc surestimé puisque les intérêts payés demain sont surévalués. Il faut prendre en compte la valeur réelle de l'argent.